lundi 2 juillet 2018

expo d'été




Il y a une vingtaine d’années ,la musée Georgette Dupouy accueillait un jeune sculpteur ; à l’époque, il travaillait le bois dans le même esprit que son travail d’aujourd’hui issu de sa sensibilité, de son imagination, de son humour qui sont le fondement même de sa créativité .
Comme chaque année le musée Georgette  Dupouy, pour les festivités de l’été se rapproche des artistes s’exprimant sur le « jeu des arènes » Pour 2018 pourquoi ne pas retourner 20 ans en arrière, retrouver notre jeune créateur afin de faire reconnaitre par le public l’aboutissement de tant d’années de travail ?
Aujourd’hui adieu gouges et ciseaux et bonjour le feu ,le fer la soudure et le chalumeau ! Même la signature de l’artiste JAk’O a évolué et reste une sculpture .
Durant la Féria le musée Georgette  Dupouy , création d’une association, accueillera tout amateur d’Art dans la pratique de sa générosité légendaire, tous les jours de 15h  à 19h en entrée libre
Le Président,
Serge DOM PEDRO GILLOT
http:// ass.gdupouy.free.fr
Courriel : ass.gdupouy@free.fr

lundi 28 mai 2018

PERTE D'UN AMI !

absent depuis le 9 mai, j'apprends ce dimanche 27 mai,avec tristesse la disparition de Michel MONCAPJUZAN ! trés proche ami de Georgette Dupouy .Pour elle, il fut toujours "prêt à servir"
avec Janine, sa femme,ils lui sont restés fidèles en participant au "refus de l'oubli", but de l'académie
Que Janine, ses enfants, sa famille sachent que l'association prend part à leur chagrin
Le Président,
Serge DOM PEDRO GILLOT


Ce 14 juin 1995 Michel assurait le service
(Jubilé de Georgette Dupouy )

samedi 26 mai 2018

la fête des Mères


Lydie  DELAHAYE


Jean-Paul GRIENAY


Hier , 25 mai eut lieu la traditionnelle manifestation culturelle organisée pour la fête des Mères au Centre gériatrique du Hameau de Saubagnac à l’initiative de Reine Lestage, vice-Présidente de l’Académie Georgette Dupouy, animatrice du groupe « les artistes en ville »
Parmi les exposants, j’ai retrouvé deux membres de notre association, tous deux dés notre première rencontre m’ont séduit


Lydie DELAHAYE : à cette époque mettait sa créativité, sa sensibilité au service du paysage urbain, aujourd’hui elle s’immisce dans le monde taurin dans lequel elle se sent fort à l’aise grâce à son aptitude à recréer les mouvements du taureau ; pour les adeptes de la corrida ,par la couleur elle imprègne ses toiles de l’ambiance des arènes


Jean-Paul GRIENAY : un phénomène de la rapidité ; ses toiles naissent par un claquement de doigts, la matière riche est jetée sans hésitation ni repentir .Sa prédilection :la mer, les bateaux .En contemplant son travail vous voguerez en mer calme ou vous subirez les tempêtes !
Ces deux artistes, vous pourrez les rencontrer au cours des journées « artistes en Ville », pour cela, suivez l’actualité culturelle de la Ville

Le Président,
Serge DOM PEDRO GILLOT


dimanche 6 mai 2018

Vernissage Eric ALLIBE

Le vendredi  4 mai en présence de la délégation municipale de Poyartin accompagnée par Isabelle et Alain Grand, et une importante présence d'amateurs d'Art, dans une ambiance comme toujours trés conviviale, le Président Serge DOM PEDRO GILLOT reçoit l'artiste




Durant trois mois nous avons présenté à un public averti un métier d’Art millénaire, pour lequel l’artisan est contraint à une discipline, il doit respecter les dogmes établis dés la parution de cet Art, il est à l’école de l’obéissance !

Chantal LEGAY- GILBERT qui est habituée à exposer dans les chapelles a tenu à  faire une présentation  de son travail au côté de l’œuvre de Georgette Dupouy, école par excellence de la liberté –

Cette liberté ,on la retrouve dans le travail d’Eric ALLIBE ; son exposition sera aussi surprenante que celle des icônes, pourtant visitée par un public initié ! Eric est un artiste complet, musicien, peintre et sculpteur ! Le musée Georgette Dupouy a la réputation de présenter « classique » Ce qui est faux -en consultant les cahiers de presse des 24 dernières années, j’ai pu me remémorer les grimaces provoquées par le travail de Mamadi Kourouma, pourtant une oeuvre pleine d’humanité et de poésie !
Cher Eric, espérons que le public aura assez de sensibilité pour entrer dans ton monde imaginaire rempli de formes, de poésie, de musique, de générosité , d’humour ; chaque objet trouve  grâce à tes yeux, c’est pourquoi je dirai que, non seulement tu es un créateur tu es un géniteur comme pour beaucoup de sculpteurs sensibles à l’écologie, la vraie, pas l’intellectuelle mais celle qui agit qui donne une nouvelle vie à tous ces objets hétéroclites que notre société repue a mis au rebus ; par la peinture tu leur donnes un écrin même aux clous dorés du tapissier qui redonne la vue à ton vieux toréro
Durant 2 mois, nous n’allons pas souffrir de morosité !
Bonne expo, bonne route dans la création !!
Serge DOM PEDRO GILLOT



clichés  Gérard BENQUET

mardi 13 mars 2018

Chantal LEGAY-GILBERT


CHANTAL  LEGAY – GILBERT : ICÔNOGRAPHE

PROGRAMME

Sera présente au musée le 15 mars entre14h et 18h

CONFERENCES
16 & 17 MARS – 16 H / «  L’histoire de l’icône »

samedi 3 mars 2018

Vernissage DAVID - MONDON











                                                     SCULPTURE GERARD DAVID



AQUARELLE PASCAL MONDON




Vendredi soir 2 mars il y eut à la grange de Christus ( st Paul les Dax – 40 ) une manifestation artistique importante qui a rassemblé un public nombreux
Ce que j’ai ressenti devant tant d’aquarelles et tant de sculptures, c’est le poids de ce travail acharné produit par deux artistes
Gérard DAVID , nous le connaissons au musée Georgette Dupouy : il y a présenté une exposition « féria » en août et septembre 2015 Ce récupérateur de bois et de fer a le don de rendre une nouvelle vie à ses matériaux récupérés, en effet, les bruits métalliques que pouvaient fournir ce fer mis au rebus après leur première fonction se voient remplacés par des sons musicaux sortis de l’âme de chaque sculpture ; et que dire de la poésie qu’il imprime à ses œuvres animalières en hommage à la Nature : le coq triomphant en témoigne
La  poésie guide aussi Pascal MONDON , il l’ utilise  comme langage pictural – je n’ai pas compté les aquarelles présentées comme un collection d’émotions ressenties au cours de voyages, c’est un circuit touristique que nous fait arpenter Pascal, nous caressant l’œil par la douceur de ses tons appliqués sans repentis, nous prouvant avec force qu’i est « aquarelliste »
Ce que la maîtresse de cérémonie n’a pas dit dans sa dédicace c’est que ses deux artistes « st Paulois » sont membres de l’académie internationale des arts Georgette Dupouy
Bravo les artistes et bonne route sur les sentiers de la reconnaissance !

Le Président,
Serge DOM PEDRO GILLOT